L'entreprise de Sylvestre Bassène

Presentation

Sylvestre habite en Casamance, non loin du Cap Skirring.

Son père agriculteur déborde d’idées nouvelles : c’est ainsi qu’il a construit une machine à faire du biogaz, ce qui lui permet d’alimenter un réchaud et de faire brûler une lampe.

Le contexte

Sylvestre a décidé de lancer une production porcine  car il y a beaucoup de chrétiens dans la région, et la demande de viande de porc est élevée, surtout lors des fêtes chrétiennes. Il veut des porcelets de race améliorée, comme par exemple la landrace.

La commercialisation se fera par la vente de porcs vivants, dès qu’ils auront atteint 45 ou 50 Kg.

Sylvestre Bassène

Ici, sa presentation de projet: 

Mise en œuvre

Grâce au prêt de Sénégalité, il a construit une porcherie tout près de la maison familiale. La charpente est faite en bois de rônier (une sorte de palmier), recouverte de tôle ondulée.

Les boxes des porcs sont légèrement en pente, afin que les déjections coulent naturellement vers le couloir central.

A l’entrée de la porcherie, la désinfection des souliers est impérative pour prévenir l’apparition de la fièvre porcine africaine, une maladie endémique dans la région.

Entrée de la porcherie de Sylvestre

2019 

Lors de notre visite en janvier, nous sommes reçues par le père de Bassène qui surveille les travaux.Uun papa dynamique, apiculteur, prof de catéchisme, ayant des poules et des canards pour sa consommation, des vaches qui divaguent après les récoltes, des papayers et des manguiers.Une belle synergie en perspective

Résultats

L’élevage fonctionne bien, les animaux sont sains, et les premières ventes devraient avoir lieu à l’automne 2019.

Sylvestre a un emploi de consultant chez Caritas : pendant son absence, son frère et sa mère prennent soin des animaux. Sylvestre pense abandonner son emploi et travailler à 100% sur son exploitation, pour laquelle il a des projets d’extension (embouche bovine).

Les porcs de Sylvestre

Juillet 2019

Lors de notre visite le 25 juillet 2019, la porcherie abrite 16 porcs, dont 3 truies portantes. Il nous semble que le sol des boxes est trop glissant – nous lui suggérons de faire des rainures.

Dans son jardin, Sylvestre a planté du maïs doux, mais il aimerait planter aussi des papayers. Comme un autre entrepreneur soutenu par Sénégalité cultive la papaye non loin de là, nous emmenons Sylvestre en voiture afin qu’il puisse discuter avec Souleymane et Christophe, les spécialistes de la papaye.

Association Sénégalité
Case postale 7350 CH-1002 Lausanne, Suisse

Certifiée 

© 2013-2020 by Sénégalité 

Préavis : toutes les données personnelles sont traitées conformément à la loi fédérale suisse sur la protection des données (LPD) et au règlement général européen sur la protection des données (RGPD) et ne seront pas partagées avec d’autres entités sans votre consentement.