Sénégalité

Promouvoir l'entrepreneuriat agricole au Sénégal

DSC00839.jpg
Les actualités
Sénégalité vision 2021

Le remboursement des prêts fut plus difficile que prévu, rendant compliqué le financement de nouveaux projets. De ce fait, le rôle et le but de Sénégalité vont prendre une nouvelle orientation à partir de janvier 2021.

Sénégalité se concentre sur le bon fonctionnement des remboursements, qui devraient permettre de financer de nouvelles exploitations ainsi que l’extension des activités des entreprises existantes. De plus, Sénégalité va, en collaboration avec le LTAEB, continuer d’accompagner le développement des 20 exploitations agricoles existantes et d’assurer le conseil dont elles ont besoin. D’autre part, Sénégalité continue d’accorder des prêts additionnels aux entreprises qui sont à jour avec leurs remboursements.

2_Reunion Lycée Agricole 2020-10-24H.jpg
2_Reunion Lycée Agricole 2020-10-24I.jpg
EReunion Lycée Agricole 2020-10-24D.jpg
Reunion Lycée Agricole 2020-10-24.jpg
Reunion Lycée Agricole 2020-10-24A.jpg
Reunion Lycée Agricole 2020-10-24J.jpg
Journées de l'entrepreneuriat : 23 & 24 Octobre 2020

Les journées de l’entrepreneuriat ont eu lieu le 23 et 24 octobre. Durant ces 2 jours, les entrepreneurs soutenus par Sénégalité ont eu l’opportunité de se retrouver, et de présenter les avancées de leurs projets. Le Comité d’Encadrement et de Suivi des Projets d’Insertions (CESPI) était présent comme organisateur et modérateur, et le Comité de Sénégalité a pu participer via vidéo conférence. Les points suivants ont été traités durant la réunion :

  • Présentation des projets en cours, et analyse des besoins.

  • Signature des contrats de prêts pour les entreprises sélectionnées en 2020.

  • Lancement de la Commission de Recouvrement de Prêts (CREP) : cette cellule a pour but d’encourager les entrepreneurs à rembourser leurs prêts, selon les conditions des contrats signés. Elle sera sous la direction du Lycée Technique Agricole Emile Badiane (LTAEB).

  • Présentation et initiation au logiciel 365FarmNet  pour la gestion des parcelles et des cultures, ainsi que des rentrées et sorties d’argents.

 

 

Quelques participants des rencontres : experts agronomes et entrepreneurs.

 

Ce fut aussi l’occasion pour le Comité et le CESPI d’échanger sur le futur de Sénégalité, ainsi que sur le rôle des différentes parties prenantes.

Rapport de visite des entreprises

Du 17 au 20 juillet, les experts de notre comité local au Sénégal, agronomes et économistes, ont rendu visite à 14 entrepreneurs du projet «Coup de Pousse». Le but était de faire un suivi de leurs entreprises, et de les conseiller pour la croissance de leurs projets. Les projets visités se situent dans les régions de Bignona, Sédhiou, Kolda, Tambacounda, Kaolack, Fatick et Thiès. Environ les deux tiers des 17 projets lancés grâce au soutien de Sénégalité sont en bonne voie, ce qui est encourageant pour l’action de notre association. Pour le tiers restant, les projets n’ont pas encore atteint un seuil permettant d’espérer une réelle durabilité.

Senegal carte.png

L'impact économique du COVID-19 a été fortement ressenti par les entrepreneurs, notamment pour ceux qui ont construit des élevages porcins et avicoles, car la demande a baissé, les consommateurs n’ayant plus les moyens de s’offrir de la viande. L'écoulement de stock de produits de maraîchage rencontre également des difficultés. Les autres problèmes rencontrés lors de la visite comprennent, sans toutefois s'y limiter : la peste aviaire, la mortalité, la commercialisation en général.

 

Sur la base de ces observations, les suggestions des experts ont été les suivantes : utiliser des produits avicoles contre la peste aviaire, planifier la production et la caler en fonction des fêtes, diversifier la culture (par exemple le maraîchage). Les experts suggèrent également d'essayer d'établir un partenariat avec des hôtels locaux afin de faciliter l'écoulement. De plus, ils recommandent de renforcer la gestion afin de mieux contrôler la trésorerie et de mettre en place une fiche production et sanitaire de suivi.

Culture de mil 2020.png

Culture de mil, récolte 2020

L'impact du COVID-19 sur les entrepreneurs
stat covid senegal.png

Au Sénégal, le gouvernement a pris très rapidement des mesures strict pour enrayer la pandémie : état d’urgence, interdictions des vols venant d’Europe, port du masque obligatoire dans les services publics et privés, les commerces et les transports, et surtout interdictions des déplacements à l’intérieur du pays.

Ceci a permis de maintenir un taux d’infection très bas : dix fois moins de cas Sénégal qu’en Suisse, et 60 fois moins de décès - alors que le Sénégal a deux fois plus d’habitants que la Suisse. Ces chiffres sont bien sûr à interpréter correctement. Au Sénégal seulement 4.7% de la population est âgée de plus de 60 ans. Les limitations des déplacements ont eu un impact fort sur nos entrepreneurs. Voici quelques exemples:

kabirou2.jpg

Kabirou Dramé est lui aussi resté bloqué loin de son entreprise ; son frère, qui devait préparer les pépinières, est resté bloqué à Dakar. C’est un autre frère qui s’occuper des poussins. Le problème. La vente est plus lente que d'habitude, a cause des restrictions de déplacements.

Boubacar%20Goudiaby_edited.jpg

Boubacar Goudiaby a eu quelques problèmes avec son système d’irrigation. Il doit remplacer un tuyau ; mais à cause des restrictions, il ne peut aller chercher la pièce manquante à la quincaillerie de Ziguinchor.

Ousmane%20Diallo_edited.jpg

Ousmane Diallo a fait l’an dernier une belle récolte d’arachide. Mais cette année il n’a pas encore pu commencer les cultures, à cause de la pandémie qui empêche les déplacements. Néanmoins,  il a obtenu l’autorisation de l’Etat de produire des semences, ce qui lui permettra de vendre ses récoltes d’arachide nettement plus cher. Quittant son terrain de Cayar, Ousmane a acquis un terrain de deux hectares près de Kaolack. Cette année, il va se lancer aussi dans l’élevage avicole.

DSC06205_edited.jpg

Maxime Gomis se trouvait à Dakar lorsque le confinement a été décrété – il n’a pas pu rejoindre Bignona, où se trouve sa porcherie. Cela fait maintenant plus de deux mois qu’il ronge son frein dans la capitale. Heureusement, un de ses employé s’occupe bien de l’entreprise.

Depuis quelques semaines, le nombre de nouveaux cas de Covid19 au Sénégal semble se stabiliser – ce qui a conduit le gouvernement à relâcher quelque peu le confinement le 11 mai.

Covid-19: Annulation des journées de promotion de l'entrepreneuriat et agrobusiness

Nous avions prévu un voyage pour participer aux journées de l'entrepreneuriat agricole et rendre visite individuellement aux entrepreneur(e)s. Visites importantes pour le comité afin d'accompagner au mieux chaque entrepreneur(e), de discuter les opportunités, les challenges et enfin, de s'assurer que vos dons soient bien utilisés. Finalement aussi pour rapporter de belles images des récoltes, des élevages et des journées de l'entrepreneuriat agricole. Le comité se rendra au Sénégal en juillet si les écoles sont ouvertes et les voyages autorisés.  

journees entrepreneurs 2020.jpg
Prochaines expositions

Pour le moment, le comité de Sénégalité suit les consignes du gouvernement Suisse et reste confiné. Mais ce n'est que partie remise et nous ne manquerons pas de vous informer aussitôt que la situation se normalisera.

IMG_0490.JPG
Les gazettes
tomates.jpg

Mars 2020

DSC06755.jpg

Décembre 2019

Zebu Khady Diouf.jpg

Novembre 2019