• L'équipe Sénégalité

Khady Diouf 2021

Entreprise créée en 2016 à M’bour / Fissel



Le poulailler de Khady, avec ses quatre compartiments


La route qui mène de Sandiara vers Ndiaganiao est dans état épouvantable. Il y a tant de nids de poules que les voitures circu- lent dans des pistes de latérites à côté de la route. Mieux vaut prendre la route par Fissel. Les pistes ont beaucoup de sable, 4x4 impératif ! Le terrain de Khady est maiten- ant entièrement clôturé. Nous y avons vu deux bovins, dont l’un a malheureusement été atteint par la fièvre aphteuse. Khady a fait construire un grand poulailler, composée de quatre parties: la première pour les poussins, deux autres pour les bandes, la dernières comme bureau et entrepôt pour les aliments. Elle a actuellement 150 poussins, une bande de 200 sujets de quinze jours, une autre bande de 50 sujets. Le poulailler est très bien en- tretenu, et bien aéré : il ne fait pas trop chaud, même si la tem- pérature extérieure est de 38° comme aujourd’hui.


Les poules colorées de Khady


Khady a été fortement affec- tée par la Covid : les marchés étaient fermés, les gens de- vaient venir à la ferme pour acheter les poulets. Elle a commencé l’élevage avicole en janvier 2021, et en est déjà à sa douzième bande. Elle a maintenant une source de revenus réguliers.



L’un des deux taurillons - dont il faut se méfier !


Elle a décidé d’acheter les bovins seulement en janvier, et de les revendre en avril-mai ; elle se dit que si elle les garde jusqu’à l’hivernage, ils risquent d’être infectés par la fièvre aph- teuse qui se répand rapidement à cette saison très humide. Khady veut construire une étable sur son terrain, car aujourd’hui, elle doit rentrer les bovins tous les soirs dans la cour du domaine familial. Or cette balade quotidienne n’est pas bonne quand il s’agit de faire gagner un poids maximal au cheptel. Khady aimerait diviser son terrain en deux, faire une clô- ture, et utiliser la moitié pour le cheptel, et la moitié pour le maraîchage. Elle a un puits équipé d’un point filtrant sur le terrain, l’eau est à 6 m de pro- fondeur ; l’eau est utilisée par toute la famille. Khady semble très confiante depuis qu’elle a retrouvé la santé. Sur la table de son bureau, un gros livre : « Comment faire sans vétérinaire ».

5 views0 comments

Recent Posts

See All