• L'équipe Sénégalité

L'entreprise de Gaiky Gning 2017

Updated: May 3

Gaiky a 36 ans, il a fait son BTS en 2012 (toute première volée) avec Lamine, Khalifa et Khadi Sarr. Il travaille comme conseiller agricole pour AgriSud, et visite les exploitations agricoles entre M’bour et Fatick.



Gaiky nous a fait une solide impression et cela s' est confirmé avec son travail en Février 2018.

Les premières cultures de Gaïki: des oignons

Son terrain d’un hectare (90mx108m) est situé à une dizaine de kilomètres de la « Petite Côte », elle-même à une vingtaine de kilomètres de M’bour. Sa mère possède une ferme à quelques centaines de mètres de là. C’est dans la ferme de sa mère qu’il fait grandir ses pépinières.

Il prévoit de commencer par

  • production végétale : maraichages (haricot vert, oignon, piment, poivron, tomate, melon)

  • Production végétale : arboriculture (citronnier, oranger)

Il a un employé à plein temps, pour lequel a construit une petite maison sur son terrain, afin que l’employé puisse y vivre en permanence. Un terrain de terrain de 1000 m2 et il débute avec des oignons Il obtient l’engrais organique grâce au troupeau de vaches de sa famille, ainsi qu’au excréments des poulaillers. Le transport des produits maraîchers est prévu avec une charrette jusqu’à la latérite (la route en terre battue), puis ensuite en taxi jusqu’à M’bour.


Le résultats

2019

Avril 2019, en raison de manque de pluie et donc d'eau, une maigre récolte d'oignons. 8 sacs en tout et pour tout dont 6 seulement destinés à la vente. Gaïky se porte candidat pour un nouveau forage soutenu par Sénégalité et continue motivé.


Sur 600 m² ils n'ont pu récolter que 304 kg et que des oignons de petit calibre. Une désolation.



2018 A notre arrivée, Gaiki nous annonce une récolte de 3900 kg d'oignons dont 90% ont été vendus à un marchand (Bana-Bana) et le reste pour consommation privée. Très enthousiaste, il partage avec nous son projet de planter un arbre tous les 10 mètres: les trous (de 50 x 50 cm) sont faits, et les plants sont préparés. L'idée est que d'ici 4 à 5 ans la production de fruits améliorera grandement son chiffre d'affaires! Il prépare lui-même ses décoctions anti-insectes avec les neems et ne rencontre pas de problème avec l'eau. ​ Il est confiant grâce à une nappe phréatique accessible dans laquelle il pourra puiser si le besoin s'en fait sentir. Suite à son succès avec les oignons il a immédiatement repiqué le poivron.



Mai 2018, Gaïky a recours au paillage pour sauver sa production de piment qui souffre de la chaleur et du manque d'eau.

2017 Gaiky construit la maison de l'employé, creuse le puits, prépare le terrain et démarre sa pépinière avec une belle énergie.



Octobre 2018 Gaïki Gning partage les progrès sur son terrain après la saison des pluies et la préparation qu il y avait fait avec ses employés


Gaïki Gning explique pourquoi les fonds du projet « Coup de Pousse » ont été cruciaux pour le démarrage de son entreprise. Gaïki fait du maraîchage, mais plante également des arbres fruitiers sur son terrain.


7 views0 comments

Recent Posts

See All